Démarches

Cliquez dans le menu à droite pour avoir accès au Guide des démarches administratives en ligne.

Réglementations à Blanzy

 

Brûlage des déchets : Respect de l'environnement et respect du voisinage

 

En cette saison de taille et de jardinage, il est bon de rappeler que le Règlement Sanitaire Départemental (article 84) interdit le brûlage à l'extérieur ou en incinérateur individuel de tous déchets (organiques, déchets des parcs et jardins, de taille et de tonte).

L'assouplissement qui a été introduit (arrêté préfectoral du 6 janvier 2004) et autorisant dans certaines conditions le brûlage des déchets végétaux, ne concerne que les communes rurales de moins de 2000 habitants.
A Blanzy, cela reste donc strictement interdit, et ceci afin de préserver la santé et l'environnement, le brûlage des déchets présentant des nuisances pour le voisinage, des risques d'incendies, une baisse de la visibilité sur les routes, des risques d'intoxication par le monoxyde de carbone ou par les autres gaz se libérant lors de la combustion de certains matériaux.
Les décharges sauvages de déchets de quelque sorte que ce soit sont également interdites. Les contrevenants s'exposent à des procès-verbaux.

Que faire des déchets verts ?
- Déchetterie

Les déchets verts et de chantier doivent être emportés à la déchetteretrie au Prélong à Montceau.
- Compostage
Les déchets verts peuvent aussi être compostés : cela réduit la quantité de déchets à traiter, et permet de créer un engrais gratuit pour le jardin. Le compost est un mélange de terre et de déchets organiques (tels que déchets de légumes, tonte de pelouse, feuilles et plantes et fleurs fanées, sachets de thé, marc de café, tailles de haies, papiers et journaux, paille...), qui, décomposés par l'action des bactéries, vers et champignons, produisent un fertilisant. Pour éviter les odeurs et accélérer le processus, il est recommandé de souvent retourner l'humus pour l'aérer.

Les décisions préfectorales se rapportant au brûlage des déchets sont consultables en Mairie, auprès de Mme LAGAE, Police Municipale de Blanzy Tél. 03 85 68 00 99

 

Rappel : pour éviter les nuisances dues au bruit

Les bruits de voisinage peuvent être une source de nuisance, ainsi, pour respecter la tranquillité des autres riverains, l'arrêté préfectoral du 30 juillet 2001 préconise de :

- ne pas laisser son animal crier ou gémir de façon prolongée
- de façon générale, prendre des précautions pour ne pas gêner ses voisins par des bruits répétés et intempestifs
- cela vaut également pour les activités de bricolage et de jardinage, mais ces activités, en raison de leur intensité sonore, ne peuvent se faire que dans des plages horaires définies.

Ainsi, pour passer la tondeuse, le motoculteur, scier, mettre en route la tronçonneuse, la perceuse, la raboteuse ou la pompe d'arrosage, veillez à vous conformer à ces horaires :
o en semaine, de 8h à 12h et de 14h à 19h
o les samedis, de 9h à 12h et de 15h à 19h
o les dimanches et jours fériés, de 10h à 12h

Les décisions préfectorales se rapportant aux bruits de voisinage sont consultables en Mairie, auprès de Mme LAGAE, Police Municipale de Blanzy Tél. 03 85 68 00 99

Chiens dangereux

Permis de détention obligatoire depuis le 1er janvier 2010, même pour les personnes ayant déjà déclaré leur chien en mairie.

Les propriétaires ou détenteurs de chiens d'attaque (catégorie 1) et de chiens de garde et de défense (catégorie 2) doivent être titulaires d'un permis de détention au 1er janvier 2010.

Ce permis est obligatoire, même pour les personnes ayant déjà effectué la déclaration de leur chien en mairie.
Il est délivré par les maires, sur présentation d'un certain nombre de pièces, notamment une évaluation comportementale du chien, réalisée par un vétérinaire, et une attestation d'aptitude du maître, obtenue avec un formateur agréé.
Celle-ci nécessite une formation portant sur l'éducation et le comportement canins, ainsi que sur la prévention des accidents.

Les propriétaires ou détenteurs sont invités à se mettre au plus tôt en conformité avec la réglementation en contactant les services de la mairie (Tél. 03 85 68 00 99).

Pour information, l'atteinte involontaire à l'intégrité des personnes ayant entraîné une incapacité temporaire de travail et l'homicide involontaire provoqués par un chien sont punis de peines allant selon les cas de 2 ans à 10 ans d'emprisonnement et de 30 000 € à 150 000 € d'amende.